Pour certains, prendre l’avion n’a rien d’une partie de plaisir. C’est plutôt un mal nécessaire pour assouvir son désir de voyages et de découvertes. Pour d’autres, c’est une belle découverte, une expérience exceptionnelle. Mais peu importe le ressenti du voyageur en avion, on ne peut pas dire que celui-ci soit un mode de transport des plus confortables (encore moins si comme moi, vous êtes grand). Jambes engourdies, décalage horaire, mal de dos, mal aux jambes, voisin encombrant, nourriture plus ou moins à notre goût, bruits intempestifs, climatisation ingérable… Bref, il y a un tas de raisons qui font que prendre l’avion n’est pas la partie la plus plaisante du voyage. Voici donc 5 conseils pour vous permettre de mieux profiter de votre vol ou du moins, de le rendre un peu plus agréable.

1. Voyager léger

Bien que les bagages que vous pouvez emporter en cabine soient limités, il est toujours possible de s’encombrer inutilement : sac de cabine, sac à main ou petit sac à dos, veste, achat au « duty free »… plein de choses bien souvent inutiles qui vont vous encombrer. Pendant les longues heures passées dans l’aéroport et dans l’avion, vous ne cesserez de penser: est-ce que j’ai bien mon sac, mon livre, mon ipad, mon chargeur… Plus vous emporterez de choses en cabine, plus vous passerez votre temps à réviser votre « check list » afin de vous assurer que vous n’ayez rien oublié. Alors, tant que possible, essayez de mettre un maximum dans votre bagage en soute, cela vous libèrera l’esprit.

2. Ne pas encombrer son espace « vital »

L’espace dont on dispose dans un avion est assez limité : son siège et le dessous du siège d’en avant. Essayez de garder cet espace le plus dégagé possible. Cela commence par mettre votre sac de cabine dans les rangements qui se situent au-dessus de vos têtes. On rejoint le premier point. Voyager léger vous permettra d’avoir plus d’espace lors du vol. Si vous devez mettre un sac à vos pieds, un livre, un ipad, un ordinateur et vos écouteurs dans la pochette du siège, vous risquez de vous sentir à l’étroit. Vous avez déjà un espace limité alors essayer de le maximiser et de ranger le plus possible au-dessus de vos têtes, quitte à vous lever à plusieurs reprises (voir point 4).

avion intérieur

3. Bien boire et bien manger

C’est bien connu, en avion, il est important de bien boire et bien manger. Premièrement, hydratez-vous le plus régulièrement possible. On ne s’en rend pas compte mais les longues heures à l’aéroport avant d’embarquer et la durée du vol tout comme la climatisation font en sorte que vous vous déshydratez plus vite que vous ne le pensez. Il est important de boire régulièrement. Essayez aussi de manger lorsqu’on vous le propose et pensez même à prendre de quoi grignoter. Les repas sont très importants et permettent d’avoir de l’énergie et de mieux résister au décalage horaire.

confort avion

4. Prendre une marche

Un avion, ce n’est pas une piste d’athlétisme ou une rue mais il est important de vous lever régulièrement. Même si vous ne devez pas aller aux toilettes, levez-vous et prenez une marche. En position assise, le sang circule moins bien dans votre corps, cela alourdi vos jambes et contribue à l’état « vaseux » que l’on peut ressentir après un long vol. Alors prenez du temps pour vous lever et vous dégourdir dans les allées. Vous verrez que vous vous sentirez mieux et moins accablé par le décalage horaire à l’atterrissage.

5. Prendre le temps de se reposer

Il suffit de regarder les autres passagers pour se rendre compte que beaucoup tentent de dormir avec des écouteurs sur les oreilles ou devant un film. Pourquoi le faire? Certes on veut essayer de camoufler les bruits de l’avion, des passagers qui toussent, des gens qui vont aux toilettes… mais se reposer avec la trame sonore d’un film ou de la musique en bruit de fond n’est pas plus relaxant. Essayez de vous installer confortablement et de vous relaxer. La meilleure solution : prendre des bouchons pour les oreilles et un cousin de voyage. Vous verrez que c’est beaucoup plus efficace et que vous serez beaucoup plus détendu et moins affecté par le décalage horaire, le manque de sommeil et la longueur du vol.

Ça peut surprendre mais, se nourrir, rester dynamique et s’alléger l’esprit sont des points essentiels si vous souhaitez passer un bon vol et ne pas subir les effets peu agréables du décalage horaire.

Même si ces cinq conseils ne vous enlèveront pas la peur de l’avion, ils vous permettront de le prendre plus sereinement et de mieux gérer tous les petits aspects désagréables qui en découlent. Puis, essayez de voir les choses du bon côté. C’est l’occasion de lire, de regarder un film, de discuter avec des inconnus (ses voisins), de voir le monde vu du ciel et de penser à son voyage (à venir ou passé).

Alors bon vol!

Rendez-vous sur Hellocoton !