Vous êtes nombreux à nous demander des conseils pour avoir des billets d’avion pas chers. Avant de laisser libre court à vos fantasmes et vous faire croire que nous vous donneront la recette magique pour avoir toujours le prix le plus bas, sachez que trouver un billet d’avion nécessiste de la recherche et de l’ajustement. Cet article reprend quelques conseils qui pourront vous guider.

Trouver des vols à un bon prix peu se résumer en un seul mot : LA FLEXIBILITÉ. En effet, c’est là que tout se joue. Si vous pouvez partir 2-3 jours plus tôt, en début de saison ou en basse saison, vous avez en main les clés pour dénicher des billets d’avion à un coût raisonnable.

De quoi dépend le prix du billet :

  • De la haute et basse saison;
  • Du pays et de l’aéroport de départ et de ceux d’arrivée (taxe d’aéroport et popularité de ceux-ci);
  • Des compagnies aériennes;
  • Du nombre d’escales.

Sur base de ces 4 points, voici comment trouver votre vol à “petit prix” :

  • Utilisez des comparateurs de prix (Google Flight, Expedia, Skyscanner,…). Cela vous permettra de comparer les prix offerts par différentes compagnies aériennes.
  • Regarder le prix pour tous les aéroports de la région que vous souhaitez visiter. Par exemple, si vous souhaitez visiter le Québec (en venant d’Europe). Il est parfois plus intéressant d’atterrir à Montréal qu’à Québec (et de prendre le bus). Parfois cela vous coûtera moins cher d’atterrir à Québec. Il en va de même pour des vacances en Flordie. Certes Miami à un grand aéroport mais vérifiez les prix d’avion pour atterrir à Fort Lauderdale par exemple (à peine 30 minutes de voiture de Miami). Voici un exemple, aux mêmes dates, si vous partez de Montréal pour Miami ou Fort Lauderdale.

Montréal - Miami - fort Lauderdale

C’est vrai aussi pour l’aéroport de départ. Si vous partez d’Europe et que vous habitez à la frontière France/Belgique, Belgique/Pays-Bas, regardez pour partir des aéroports de Paris, Bruxelles, Amsterdam. Pour partir de Montréal vers les USA, envisagez peut-être les aéroports de Burlington ou de Plattsburg au coût souvent beaucoup plus avantageux.

  • Choisissez vos dates. Cela demande un peu de flexibilité au niveau de vos vacances mais regardez cet exemple pour le moins explicite : vous disposez de congés en fin d’année et souhaitez partir de Montréal pour Honolulu, une destination soleil, pour 15 jours. Voici vos choix : Du samedi 20 décembre au samedi 3 janvier : prix le moins cher (recherche avec Google Flight) : 1561$ OU Du mercredi 17 décembre au mercredi 31 décembre : prix le moins cher : 1017$

vol pas cher

En décalant de 3 jours, vous pouvez donc gagner près de 550$. Si vous voyagez à deux ou en famille, vous gagnerez 1100$ à 2200$, de quoi faire de nombreuses activités et payer le logement, la location d’un véhicule…

  • Le nombre d’escales peut-être déterminant surtout lorsqu’il existe des vols plus directs. Par exemple, vous faites un vol Bruxelles – Montréal. Si vous n’êtes pas à quelques heures près et que les changements de vols et l’attente dans un aéroport ne vous font pas peur, vous pourrez facilement gagner quelques centaines de dollars. Le temps c’est de l’argent et dans ce cas à vous de voir ce dont vous disposez le plus. On retrouve notre mot clé : LA FLEXIBILITÉ. L’exemple ci-dessous est assez marquant. Un vol Bruxelles – Montréal diminue de 500$ si vous optez pour un vol avec escale. Bien évidement la durée de votre voyage sera plus importante. Mais à 500$ par personnes les quelques heures de perdues pourront faire la différence dans votre budget.

vol sans escale

  • Haute et basse saison. Il n’est pas toujours facile de partir “hors saison” pour certaines destinations car le climat est le facteur principal pour déterminer ces hautes et basses saisons et personne ne veut partir lorsque la météo se déchaîne. Mais il existe une latitude au niveau des dates dont vous pouvez profiter. Prenons l’exemple de l’ouest Américain. La haute saison va de juin à septembre : beau temps et températures estivales assurés. Mais si vous partez en juin/ septembre, il va de soi que le tourisme n’est pas aussi important qu’en juillet/août et donc les prix s’en ressentent. Cela s’explique par le fait que beaucoup de personnes n’ont pas le choix de partir à cette période de l’année. Si vous avez plus de flexibilité, partez en juin ou en septembre.Voici un exemple au niveau du prix des vols Paris – San Francisco avec départ en août ou septembre : vous passez de 2182$ à 1311$. Tout cela pour la même météo et moins de touristes.

vol Paris San Francisco bon prix

Voici en résumé les quatre points à retenir :

  • Utiliser les comparateurs de prix;
  • Regarder s’il y a d’autres aéroports desquels vous pouvez partir ou arriver;
  • Choisir ses dates judicieusement (à 3 jours les prix peuvent varier du simple au double);
  • Partir quand moins de personnes peuvent le faire tout en restant en haute saison.

Avec ces conseils vous pourrez déjà trouver des prix plus intéressants. Google Flight est un bon outil pour cela car ils comparent les prix mais vous donne accès un graphique qui permet de voir la différence de prix selon la période de vacances.

tableau comparer prix vols avion

Il existe aussi un facteur temps pour l’achat des billets d’avion : acheter longtemps à l’avance, dernière minute… Sachez juste que cela dépend fortement des vols, des compagnies, des destinations et surtout du risque que chacun est prêt à prendre pour réserver en dernière minute ou très en avance (risque de ne plus avoir de vol aux dates voulues, risque d’avoir un imprévu qui nous pousse à changer nos vacances de dates…).

Alors bons achats et si vous avez d’autres conseils, n’hésitez pas à les partager en commentaire

Rendez-vous sur Hellocoton !