L’ouest américain est synonyme pour beaucoup de ruée vers l’or et surtout de vestiges de ce passé. Il existe très peu d’endroits aux États-Unis où l’on peut retrouver cette ambiance western, ces bâtiments qui ont façonné le mythe de l’ouest américain.

Bodie state park mine

Parmi les vestiges de ce temps passé, Bodie (Bodie Historic State Park) est la ville fantôme la mieux conservée de l’ouest américain. Située à l’est du Yosemite, à la frontière avec le Nevada, Bodie était autrefois une ville minière prospère puisqu’elle était la deuxième plus grosse ville de Californie après San Francisco et comptait, à son maximum, une population de 10 000 habitants. Après deux incendies et la fermeture de la mine, la ville a été abandonnée et s’est petit à petit dégradée. Aujourd’hui il ne reste que 5% des bâtiments qui existaient autrefois à Bodie.

bodie state park

L’état de détérioration a été arrêté pour le plus grand plaisir des voyageurs qui replongent dans cette époque du Far-West et se prennent un instant pour John Wayne. École, hôtel, station-service, église, banque, maison… sont encore debouts pour témoigner de ce passé pas si lointain puisqu’il y a moins d’un siècle (1932) que Bodie a été laissée à l’abandon.

Bodie State Park auto

Aujourd’hui seul le personnel du parc et les visiteurs animent cette ville fantôme. Les photographes s’en donnent à cœur joie, s’imaginant un instant retourner dans les années 1800. Si vous passer par le Yosemite, un détour par Bodie s’impose. Cette ville fondée en 1859 en pleine ruée vers l’or par un certain W.S. Bodey est aujourd’hui la plus grosse ville fantôme des États-Unis et ne pourra que vous captiver.

Comptez environ 3 heures pour la visiter. Attention la route pour y accéder est un peu accidentée et les commodités sur place sont assez rudimentaires. Mais le détour vous laissera un souvenir impérissable.

  • Lieu : Bodie Historic State Park
  • Adresse : State Hwy. 270
  • Coût d’entrée : 7$ par personne
  • Site Officiel : www.bodie.com

Rendez-vous sur Hellocoton !