Au cours de nos nombreux voyages, les randonnées se sont multipliées dans des conditions diverses et variées. Voici donc quelques conseils au niveau de l’équipement à prévoir pour une randonnée d’une journée et moins.

Le sac à dos

C’est un essentiel mais attention à ne pas voir trop grand. On a souvent tendance à prendre un gros sac avec plein de choses inutiles dedans, même pour une randonnée de 2-3 heures. Plus le sac est grand, plus vous pourrez le remplir de choses qui ne vous serviront pas. Alors, oui il vaut mieux avoir un équipement adéquat pour sa journée de « hiking » mais il ne faut pas non plus abuser. Regardez la météo, la durée estimée de la randonnée (souvent indiquée en kilomètres et / ou en temps) et prévoyez en conséquence. En ce qui me concerne, j’ai souvent deux sac-à-dos avec moi lorsque je voyage (backpack en plus) et je prends celui qui correspond le mieux à la randonnée qu’on va faire.

sacs à dos

Un sac d’hydratation

Je préfère ça à une gourde, car il existe de plus gros volumes (jusqu’à 3L) mais cela permet également une hydratation plus régulière surtout en cas de grosses chaleurs. Le sac d’hydratation vous permet de boire à petite gorgée, au fur et à mesure de votre randonnée, évitant ainsi toute déshydratation. De plus, le fait de s’arrêter régulièrement à tendance à casser votre rythme de marche et boire à sa gourde tout en marchant n’est pas vraiment conseillé. Si vous n’en avez pas encore, achetez une poche d’hydratation et vous verrez, vous ne pourrez plus vous en passer.

Petit conseil :

  • Si vous avez accès à des glaçons, mettez-en dans votre poche d’hydratation. Non seulement l’eau restera fraîche plus longtemps mais cela vous permettra de conserver les autres aliments au frais. Dans l’ouest des États-Unis, c’est plutôt une bonne chose (voir machine à glaçons dans certains hôtels ou campings).
  • Il existe aussi différentes tailles de poches d’hydratation, achetez-en une selon vos besoins et les températures annoncées.
  • De l’eau c’est bien mais pensez à prendre une boisson sucrée avec vous (une petite bouteille). Ça peut avoir un effet réconfortant lorsque la randonnée est plus exigeante et puis ça vous donnera du sucre pour remettre « de l’essence dans le moteur ».

sac hydratation

Nourriture

Pour des journées complètes prévoyez quelque chose de copieux et de bon pour reprendre des force sur le temps de midi. Rien de tel que quelque chose qu’on apprécie pour se donner de l’énergie et de la motivation. Évitez tout ce qui est chocolat, sauces ou fromage si vous êtes dans des lieux chauds comme dans l’ouest des États-Unis. Ce n’est pas forcément agréable de les manger chaud et liquide. Sinon, prenez toujours avec vous un casse-croûte comme des noix, des barres tendres, des fruits séchés, des chips… Essayez de prévoir du sucré et du salé (énergie et rétention d’eau).

Petit conseil :

  • Ce n’est pas le moment de jouer au goûteur. L’idée est de prendre des choses que vous aimez et que vous avez l’habitude de manger. Ce n’est pas au milieu de la forêt qu’on décide de déguster un nouveau produit ou de faire des découvertes culinaires. Prenez des choses que vous aimez, que vous avez l’habitude de manger et qui tiennent à la chaleur et tout ira bien.

Les chaussures

Rien de tel que de bonnes chaussures confortables lorsqu’on fait de la randonnée. Certains aiment les bottines, d’autres les chaussures dites de « trail » ou encore des « running ». En ce qui me concerne je préfère les souliers de trail car ils sont souvent plus légers, plus souples et sèchent rapidement. Par contre, la cheville est moins bien soutenue et les petites roches, sable et autres débris rentrent plus facilement à l’intérieur. Les bottines offrent un bon soutien au niveau de la cheville, sont imperméables et évitent de se retrouver avec des petits cailloux à enlever. Elles présentent par contre l’inconvénient d’être plus lourdes, plus chaudes (pour l’hiver c’est bien mais à 30 degrés ce n’est pas toujours le cas) et aussi plus difficiles à faire sécher si on doit se mouiller les pieds.

L’important c’est d’être bien dans vos « baskets », d’avoir des chaussures dans lesquelles vous êtes à l’aise. Attention quand même a avoir des semelles « agressives » (avec un dessin marqué) pour ne pas avoir les pieds qui glissent. Les « runnings » ne sont pas à conseiller partout!

chaussures randonnée

Carte des sentiers

C’est toujours utile d’avoir une carte des sentiers avec soi pour se situer et connaitre le chemin le plus direct pour rentrer en cas de problème ou pour allonger sa randonnée. Si vous ne pouvez pas vous procurez un document papier à prendre avec vous, faites une photo de la carte exposée au début des sentiers ou au centre des visiteurs. Cela peut toujours être utile.

carte des sentiers

Quelques objets à avoir avec soi pour moins de 0,5kg à porter

Si vous partez pour une bonne demi-journée, voire plus, voici une liste d’objets qui ne pèsent rien et qui valent la peine de prendre avec soi

  • le couteau Suisse : toujours utile pour manger ou ouvrir quelque chose;
  • un sac poubelle : on n’est pas des cochons, ce qu’on emmène en randonnée, on le ramène avec nous. De plus si vous prenez un grand sac poubelle, celui-ci peut se transformer en poncho de fortune en cas de pluie;
  • des mouchoirs : on est tous humain et parfois l’appel de la nature se fait sentir en plein milieu de nulle part;
  • une couverture de survie : ça ne prend pas de place mais si le froid tombe ou qu’il vous arrive un pépin, comme son nom l’indique, elle peut devenir très utile;
  • une lampe frontale : surtout pour des randonnées de 8h et plus. Il nous est déjà arrivé de finir une randonnée (mal estimée) à la tombée de la nuit sur la North Rim du Grand Canyon. Cela peut vite s’avérer compliquer de finir une randonnée dans le noir.
  • des sparadraps ou « double peau » : il n’y a rien de pire que de marcher avec des ampoules aux pieds ou une blessure dû a un frottement.

objets randonnee

À Savoir

Les animaux

Aux États-Unis et au Canada, les autorités qui gèrent les parcs font beaucoup de recommandations surtout pour ce qui est des animaux dits dangereux. Sachez qu’il n’y a pas besoin de paniquer. Au Québec et au Texas, les ours, par exemple, ne sont pas très gros et vous ne risquez pas grand chose si vous ne cherchez pas à les approcher et qu’il n’y a pas de petits dans le coin. Par contre, pour ce qui est du nord ouest de l’Amérique du nord, il est fortement recommandé d’avoir de quoi se protéger car les grizzlis sont très présents et ont plutôt mauvais caractère. Soyez prudent et tout ira bien mais un « bear spray » peut être utile dans ces régions et même fortement recommandé. Nous n’avons jamais rencontré de pumas. Côté serpents nous en avons vu à quelques reprises mais trop rarement pour commencer à prévoir un équipement en conséquence.

Souvent les animaux ont plus peur des hommes que l’inverse et évitent donc de fréquenter les sentiers. Restez quand même attentifs et prudents.

ours big bend national park

La durée

Du côté du temps indiqué pour les randonnées, il s’agit du temps pour un randonneur moyen. Même si vous êtes en forme, si vous aimez faire beaucoup des photos comme nous, l’estimation donnée s’avèrera souvent juste. Par contre, si vous y aller en mode sportif, il se peut que vous mettiez beaucoup moins de temps que ce qui est indiqué. Souvent les distances ainsi que la difficulté sont également mentionnés.

randonnée Guadalupe Peak

Accès aux parcs

Que ce soit au Canada ou aux États-Unis, l’entrée aux parcs nationaux et locaux est généralement payante. Vous devrez vous acquitter de ces droits à l’entée du parc ou au centre des visiteurs. C’est à vous de vous acquitter de ces droits. S’il n’y a pas de guérite à l’entrée regardez du côté du centre des visiteurs ou parfois des boites avec de petites enveloppes sont à votre disposition pour payer. Prévoyez donc toujours un peu d’argent liquide.

Aux États-Unis, le passe America The Beautiful vous permettra d’accéder aux parcs nationaux. Il existe également des passes au Canada mais qui sont moins intéressants selon ce que vous voulez faire (au Québec certains parcs sont régis pas Parcs Canada ou la Sépaq – provincial). Soyez donc attentifs au nombre de parcs que vous faites et ce que le passe comprend.

pass america the beautiful

Ces quelques conseils sont des conseils de bon sens mais on n’y pense pas toujours. On ne compte plus le nombre de randonneurs mal équipés (en flip flop par exemple) ou qui finissent leur journée avec un mal de tête dû à la déshydratation. Soyez prévoyant dans ce que vous emportez avec vous tout en restant raisonnable car il ne sert à rien de s’encombrer lorsqu’on part sur les sentiers.

Bonne randonnée!

Vous avez aimé cet article ? Il vous a aidé dans la préparation de votre voyage ? Laissez-nous un commentaire et n’hésitez pas à le partager. Retrouvez-nous également sur Facebook, Instagram et Twitter. Merci de votre visite et bon voyage.

Rendez-vous sur Hellocoton !