Si on aime voyager plus loin que notre Québec de cœur, l’été on se plait à l’arpenter de haut en bas. A l’instar de nos hivers rigoureux il nous arrive d’avoir de magnifiques journées chaudes et ensoleillées durant la saison estivale, une belle occasion de jouer les touristes dans notre propre ville. On s’émerveille encore de la beauté de la Capitale nationale et on y découvre à chaque visite de nouvelles rues inexplorées ou encore de charmants parcs verdoyants. Dans notre dernier article nous avons exploré la Basse-Ville avec la promesse de vous emmener en ballade dans la Haute-Ville alors c’est parti…

Notre excursion débute sur la rue Saint Jean, côté ouest. La rue fait la part belle à toutes sortes de boutiques et de magasins mais en l’explorant de plus près on pourra aussi y découvrir l’église Saint-Jean-Baptiste. Elle étonne par sa grandeur et on est loin de soupçonner qu’une bâtisse aussi impressionnante se niche là, dans un coin de rue et pourtant ! Petite ombre au tableau cela dit, le porche mériterait une attention un peu particulière de la ville car les odeurs sont assez désagréables.

église saint jean baptiste

église saint jean baptiste quebec

Non loin de là, pour poursuivre dans la même veine, on pourra visiter le cimetière Saint Matthew. Au XIXème siècle près de 10 000 personnes de confession anglicane ou presbytérienne ont été enterrées en ce lieu, aujourd’hui encore près de 300 pierres tombales sont encore en place. Dans les villes américaines et principalement à Boston il n’est pas rare de trouver en plein centre-ville des cimetières de petite taille, celui-ci ne déroge donc pas à la règle.

Notre coup de cœur, et ce n’est pas parce que nous sommes européen (ou peut être finalement !), c’est sans aucun doute l’épicerie Moisan. Musique d’antan, vieilles boites de conserve rouillées par les années, comptoir en bois et parquet qui craque sous nos pas, voici un vrai voyage à l’époque de nos grands parents. Les produits eux sont bien d’aujourd’hui et sont plus que variés. Du Québec à l’Europe c’est un peu la caverne d’Ali Baba en tout ce qui attrait à l’épicerie fine. On s’est laissé séduire par un saucisson au bleu de l’Estrie, à tomber par terre ! Pour compléter notre souper en devenir on est allé chercher une belle miche de pain chez Paingrüel et un morceau de fromage à l’Epicerie Européenne. Les gourmands y trouveront leur compte parmi tous ces riches produits d’artisans bien d’ici.

épicerie Moisan

Moisan Québec

On a poursuivi vers l’est, toujours sur la rue Saint Jean, cette dernière on l’a sillonnée un bon nombre de fois mais c’est toujours très agréable d’admirer le Capitole de Québec, cette salle de spectacle à l’architecture si particulière. On passe sous la porte St Jean pour rejoindre la rue piétonne où une fois n’est pas coutume, les commerces ont pignon sur rue. Comme la rue est plus fréquentée par les touristes les prix des restaurants sont un peu plus élevés que si vous décidez de casser la croûte du côté ouest, on vous laisse le choix !

la Capitole de Québec

porte saint jean Québec

On a bifurqué par la rue Ste Ursule pour rejoindre la rue St-Louis, on voulait passer devant le nouveau musée des Ursulines qui a ouvert ses portes cette année. Il faudra d’ailleurs qu’on aille y faire un tour, histoire, entre autre, de vous le faire découvrir ! On a aussi déniché un tout petit parc en se faufilant par la rue St Haldimand, celle qui jouxte le Consulat général de France à Québec. Le parc du Cavalier-du-Moulin, c’est tout petit (on l’a dit) mais c’est surtout tout mignon, les quelques bancs invitent à un moment de repos pour mieux reprendre la découverte de la Haute-Ville.

musée des ursulines

parc Québec

Il semblerait que lorsqu’on va en ballade à Québec on ne peut s’empêcher de flâner aux alentours du Château Frontenac. On a donc marché sur la vaste terrasse Dufferin, on a observé les touristes qui capturaient sous tous les angles ce symbole de la ville de Québec puis on est allé faire un tour proche de la rue du trésor. Pour la première fois on est entré dans la cathédrale The Holy Trinity, juste parce qu’il y avait une pancarte invitant les touristes à y franchir le seuil !

terrasse dufferin

holy trinity

Pour avoir la plus belle vue sur le Saint Laurent il faut monter sur les remparts de la Citadelle, très facile d’accès depuis la terrasse Dufferin. Si le ciel est bien dégagé vous pourrez voir au-delà du pont de l’île d’Orléans.

quebec vue citadelle

saint laurent quebec

Pour finir nous sommes retournés sur nos pas pour rejoindre la rue St Jean, on s’est volontairement perdus dans quelques rues et ruelles et on a constaté que c’est bien là qu’on y fait les plus belles découvertes : maison colorée, chemin bordé d’arbres, rue pavée et jolies surprises comme cette bibliothèque en libre service.

rue de Québec

rue pavé Québec

maison quebec

maison quebec

Entre espaces verts et vieilles pierres, nous sommes rentrés plus que ravis de notre promenade en Haute-Ville où nous avons encore une fois déniché de merveilleux coins. La meilleure manière de faire connaissance avec Québec c’est de prendre les petites rues adjacentes, de faire des tours et des détours dans les artères principales et dans les quartiers résidentiels.

Bonne visite !

Rendez-vous sur Hellocoton !