L’un des clichés les plus répandus sur les États-Unis, c’est que c’est un pays sans, ou avec peu (pour les plus modérés), d’Histoire. Du moins, beaucoup moins riche que celle à laquelle l’Europe est habituée avec ses vestiges de plusieurs milliers d’années et les nombreuses civilisations qui l’ont traversée. Et pourtant, si vous prenez le temps, vous vous rendrez compte que ce pays a une histoire passionnante et singulière. Voici donc 10 lieux historiques qui vous feront découvrir les États-unis sous un autre angle.

1. Taos Pueblo (Nouveau-Mexique)

Il y a plus de 800 ans que les premiers amérindiens se sont établis à Taos. Il incarne à lui seul la culture des pueblos qui a tant influencé la région du Nouveau-Mexique avec son style en adobe. Aujourd’hui, le village est toujours une réserve indienne que vous pouvez visiter et découvrir avec un guide local. Un lieu magnifique et incontournable de la région de Santa Fe.

taos pueblo région de santa fe

2. Washington D.C.

Fondé en 1790 suite au “Residence Act”, loi qui a servi à clore le débat sur l’emplacement de la capitale américaine, Washington est depuis un véritable lieu d’histoire. Le Capitole, construit en 1812 est le témoin de l’évolution de la démocratie américaine et de son histoire. Les bâtiments administratifs de renommée internationale y sont nombreux et on ne compte plus les mémoriaux dédiés à l’histoire des États-Unis (Lincoln Memorial, Martin Luther King Jr. Monument, World War II Memorial…). C’est sans compter les nombreux musées que compte la ville.

Martin Luther King Memorial

3. Le pays des Anasazis (Arizona, Utah, Nouveau-Mexique, Colorado)

Situé à cheval sur le Nouveau-Mexique, l’Arizona, L’Utah et le Colorado (région des Four Corners), les Anasazis sont des amérindiens dont la culture était à son apogée entre 1000 et 1300 ap. J-C. Aujourd’hui disparue (leurs descendants sont les Zunis et les Hopis), cette civilisation a néanmoins laissé son empreinte dans le sud ouest américain. Leurs villages, intégrés aux falaises (habitations troglodytes), et les traces de leur civilisation (les pétroglyphes par exemple) sont encore admirés et découverts chaque année par des milliers de touristes. Le parc national de Mesa Verde, le Canyon de Chelly, Chaco Culture National Historic Park sont quelques uns des nombreux témoignages de cette civilisation. On compte près des 4000 sites archéologiques dans la région des Four Corners!

anasazi

4. Bodie State Historic Park (Californie)

À la fin du 19e siècle, Bodie était l’une des principales villes de Californie. Aujourd’hui, c’est la plus grande ville fantôme des États-Unis et un site historique protégé. Fondée en 1859, Bodie s’est développé autour de sa mine après que W.S. Bodey y ai découvert de l’or. Cette ville fantôme située à la frontière entre le Nevada et la Californie, est le symbole de la ruée vers l’or qui attira plus de 300 000 personnes dans l’ouest des États-Unis (de 1848 à 1856). Un véritable musée à ciel ouvert qui vous plonge directement dans l’histoire des États-Unis.

Bodie state park mine

5. Parc national historique de Pu’uhonna o Honaunau (Hawaï)

On a souvent tendance à l’oublier, mais Hawaï est un état américain avec une histoire riche et complexe qui fait partie intégrante de l’histoire américaine (et bien plus encore depuis que Barack Obama, 44ème président des États-unis en est originaire). Pu’uhonna o Honaunau est un parc national situé sur l’île de Big Island. Ce site protégé depuis 1955 témoigne de l’histoire des hawaiiens, de leur culture et de leurs légendes. Lié à l’histoire des polynésiens, il est le témoin d’un passé qui influence encore la culture Hawaiienne.

Pu’uhonna o Honaunau

6. Independence Hall et Liberty Bell à Philadelphie (Pennsylvanie)

C’est là, ou presque, qu’à débuté l’histoire moderne des États-Unis. C’est à Independance Hall que la déclaration d’indépendance a été signée en 1776, suivi par la constitution en 1787.  Avec le Congress Hall et le Old City Hall, ils forment le Independence Square. En face, dans un bâtiment moderne, vous pourrez découvrir Liberty Bell, cette cloche forgée par John Stow et John Pass, qui s’est brisée lorsqu’elle a retenti pour la première fois suite à la première lecture de la déclaration d’indépendance le 18 juillet 1776. À deux rue de là, la maison de Betsy Ross, cette américaine qui aurait (certains doutes subsistent) confectionné le premier drapeau américain!

independence Hall philadelphie

7. Pearl Harbor (Hawaï)

Pearl Harbor est l’événement qui a amené les États-Unis à entrer officiellement en guerre durant la Seconde Guerre Mondiale. Suite à cette attaque de l’armée japonaise, le conflit qui faisait rage en Europe et en Asie, a pris une autre tournure. S’en est suivi le débarquement en Normandie et les deux bombes nucléaires qui ont été lancées sur le Japon. Un épisode historique qui a changé le monde à l’est et à l’ouest de l’Amérique.

Pearl Harbor

8. Fort Davis National Historic Site (Texas)

Construit en 1845, Fort Davis est un fort militaire situé dans l’ouest du Texas. Il avait pour but premier d’assurer le transport et la sécurité des voyageurs entre San Antonio et El Paso. Cette route traversait notamment les territoires des comanches et apaches. Après, le camp militaire a servi durant la Guerre de Sécession. Ce site historique est aujourd’hui conservé et ouvert aux visiteurs. Une très belle visite historique, un véritable coup de coeur.

Fort Davis officier

9. Ground Zero (New York)

C’est de l’histoire récente mais les événements du 11 septembre 2001 ont marqué la mémoire collective de millions de personnes à travers le monde. Aujourd’hui, il en reste un magnifique mémorial, un petit musée et la St-Paul’s Chapel. Un lieu incontournable si vous visitez New-York.

ground zero

10. Les plantations en Louisiane (Louisiane)

État du sud des États-Unis nommé ainsi en l’honneur du roi de France, Louis XIV, la Louisiane a de forts liens avec l’Europe. Possession française puis espagnole elle revient aux mains de la France jusqu’à ce que Napoléon la vende aux États-Unis en 1803. Ce sont toutes ces cultures qui font aujourd’hui la richesse et la diversité de la Louisiane, on le retrouve notamment dans sa gastronomie, sa langue mais aussi son architecture. Son histoire c’est aussi celle de l’esclavagisme et de ses célèbres plantations dont Oak Alley et Laura Plantation. Une page sombre des États-Unis et de la Louisiane qui fascinera le visiteur amateur d’histoire.

oak alley chênes

De la côte est à la côte ouest en passant par les îles d’Hawaï, les États-Unis ont une histoire intéressante, fascinante, dont les vestiges peuvent être admirés à travers tout le pays. Il suffit de s’y intéresser pour se rendre compte de sa complexité et comprendre les différences culturelles entre les différents états. J’espère que ces 10 exemples de sites historiques vous donneront l’envie d’en découvrir davantage.

Bonne visite!

Rendez-vous sur Hellocoton !