Cela fait plus de 5 ans que le blog existe, plus de 5 ans que je suis sur des groupes Facebook et avant cela les forums de voyages, 5 ans que la photo de couverture de cet article a été prise au Yellowstone. Et, depuis 5 ans, un commentaire semble faire beaucoup d’adeptes : attention aux touristes! Ils sont partout, partout! Dans les parcs nationaux, dans les villes, près des grands monuments, sur des bateaux, sur les grandes places, au bord de la mer… Bref partout! Et le même conseil revient systématiquement : attention aux touristes! Encore récemment, je demandais de l’information pour organiser notre voyage au Chili. Je demande quelques conseils sur le parc situé en Patagonie « Torres Del Paine ». Dans les premiers commentaires qui me sont adressés : « ne va pas là, j’y suis allé et c’est trop touristique ». OK, je suis assez surpris car il est cité dans presque tous les guides, site web et blog comme l’un des plus beaux parcs du Chili voir d’Amérique du Sud. Et là, un touriste qui y est allé, en tant que touriste, me dit à moi futur touriste qu’il ne faut pas y aller car il y a trop de touristes?!?!?

La quantité de touristes serait donc devenue un critère pour visiter ou non un lieu, aussi spectaculaire, beau, intéressant soit-il? Étrange! D’autant plus que ce conseil vient d’autres touristes, qui eux y sont allés et ont certainement ignoré ce même conseil. Bon soit! Cela m’a poussé à me poser une question : qu’est-ce qu’un touriste?

Alors, c’est qui le touriste?

Certains se diront « voyageur » et non touriste, un éternel débat qui revient sans cesse dans les discussions. Si on prend la définition du Larousse, qui me semble être une bonne référence, le touriste est « celui qui fait du tourisme » et le tourisme est « l’action de voyager, de visiter un site pour son plaisir ». Donc à moins de voyager à reculons, de voyager pour vous établir quelque part (immigrer) ou d’y aller pour une raison strictement professionnelle, vous êtes un touriste! Peut-être que vous utiliserez le terme voyageur par fierté, mais au fond, vous restez un touriste, tout comme moi!

touristes Yellowstone

Maintenant qu’on sait qui est le touriste, autrement dit, moi ou tout autre voyageur qui voyage pour son plaisir, sous quel prétexte devrais-je aller là où les touristes ne sont pas, quitte à passer à côté de sites extraordinaires?

Site touristiques : à visiter ou à éviter?

Au cours des 5 années de rédaction de nos articles, il nous est arrivé de donner plusieurs fois des conseils pour éviter la foule. Par exemple : essayez d’aller dans les parcs nationaux aux États-Unis ou au Canada en mai-juin-septembre et octobre plutôt qu’en juillet ou août. Ou encore, de commencer votre journée de bonne heure afin d’éviter la foule. Mais jamais on ne vous dira de ne pas aller au sommet de l’Empire State Building à New York ou au Yellowstone dans le Wyoming sous prétexte qu’il y a trop de touristes. Ce sont des incontournables, des sites exceptionnels. Heureusement qu’il y a des touristes sinon ces sites ne vaudraient peut-être pas le détour et personne n’en parlerait. S’il y a autant de monde c’est souvent que ça en vaut la peine. Et puis, pour des raisons propres à chacun, il n’est pas toujours évident de voyager en dehors des périodes de grande affluence. On ne dit pas que la foule est agréable, mais elle fait partie du lieu visité. Si c’est un site populaire, il y aura du monde et ce monde fait vivre le site et en fait partie quelque part.

Alors, surtout ne manquez pas une attraction parce qu’on vous dira qu’il y a trop de touristes. Surtout si c’est un touriste qui, lui, a eu la chance de le faire avant vous et qui, lui, est passé outre ce mauvais conseil de ne pas y aller et qui à son tour le répète.

Certes, il arrive que certains sites soient « surestimés », qu’ils ne soient pas des plus intéressants et parfois très touristiques. Au contraire, il y a des petites perles qui ne sont que très peu visitées et qui valent le détour. Ou encore des sites qui sont détruits par le tourisme car les mesures de protection des lieux n’ont pas été prises quand il le fallait, sans parler de certains impacts écologiques qui découlent du tourisme de masse. Mais on parle ici de l’argument « attention, il y a trop de touristes » ou « c’est trop touristique ».

La beauté du voyage, c’est de combiner différentes expériences : les sites touristiques incontournables et d’autres moins populaires. Ce sont ces deux éléments qui rendront votre voyage unique tout en vous permettant d’échanger avec d’autres qui auront été aux mêmes endroits que vous. Ces lieux incontournables, vous serviront de base d’échange avec d’autres voyageurs, et vos expériences particulières feront la singularité de votre voyage.

touristes aches national park

En général, si 5 millions de personnes vont dans le parc du Yosemite chaque année, c’est qu’il reste l’une des merveilles naturelles de l’ouest américain et donc un incontournable si vous faites un road trip en Californie. Par contre, tout le monde ne visite pas le parc de la même façon et chacun pourra en retirer la singularité qui lui conviendra.

Sur ce, nous vous donnerions un dernier conseil : surtout, faites attention aux touristes qui vous disent de faire attention aux touristes!

Bon voyage et bon tourisme!

Vous avez aimé cet article ? Il vous a aidé dans la préparation de votre voyage ? Laissez-nous un commentaire et n’hésitez pas à le partager. Retrouvez-nous également sur Facebook, Instagram et Twitter. Merci de votre visite et bon voyage.

Rendez-vous sur Hellocoton !