Aujourd’hui le web est complètement intégré dans la recherche et la préparation d’un voyage. Des sites pour réserver vos logements à ceux contenants des avis sur les activités à faire, on peut y retrouver toute l’information nécessaire pour y planifier ses vacances. Malgré cela, les guides de voyages ont toujours la cote auprès des voyageurs. Si ces deux sources d’information se complètent, elles présentent chacune des avantages et des inconvénients. Alors à qui se fier pour préparer son voyage?

Depuis les dernières années, nous concevons nos voyages à partir de ces deux outils qui se distinguent toutefois très nettement sur le contenu qu’ils apportent. Là où les sites web recueillent l’avis des consommateurs qui ont essayé une activité ou réservé une chambre dans un logement… , les guides de voyages sont conçus par des professionnels du voyage. Cela a deux conséquences sur le contenu.

avis voyage

 

Premièrement, l’objectivité. En recueillant les avis des voyageurs, les sites web misent davantage sur la subjectivité mais aussi la masse pour établir des critères. En collectant les avis de quelques centaines ou milliers de personnes (171 000 dans l’exemple de l’image), le site web donne une moyenne de l’appréciation générale. La subjectivité mise collectivement forme une base de données qui devient plus objective et reflète, probablement, un avis plus général. Les guides de voyage quant à eux misent sur des rédacteurs professionnels, qui vont visiter et tester différents lieux touristique. Ils ont pour but, avec le professionnalisme dont ils doivent faire preuve, de dresser un portrait objectif de la région visitée en conseillant, selon une grille de critères, des activités, des logements ou des restaurants pour différents types de voyageurs. De plus, ceux-ci sont régulièrement mis à jour.

On a donc d’une part une objectivité statistique (les sites comme TripAdvisor, Expedia, les avis sur les pages Facebook…) et d’autre part une objectivité professionnelle qui s’opposent.

Deuxièmement, la subjectivité. En effet, les sites se basent sur des dizaines d’avis subjectifs de personnes complètement différentes qui n’ont bien souvent qu’une expérience relative pour évaluer un restaurant ou une activité. On retrouve donc des avis parfois opposés sur une même thématique et cela peut parfois embrouiller le voyageur en quête d’information. Cela s’explique par le simple fait qu’un voyageur n’est pas l’autre. L’un peu se contenter d’un hôtel bas de gamme alors que l’autre, étant allé dans le même hôtel, le jugera presque insalubre. De l’autre côté, les guides de voyages, bien que rédigés de façon professionnelle, sont aussi très subjectifs et dépendent des choix de l’auteur et de la ligne éditoriale de l’éditeur. Là où un site web peut vous donner des avis sur 200 hôtels, le guide de voyage n’en aura retenu que quelques uns, choix fait par le rédacteur selon ses critères qui ne sont peut-être pas les vôtres. Il est donc important de bien sélectionner son guide de voyage et « d’accrocher » avec son auteur.

guides de voyage

Quelque soit l’outil que l’on utilise, il en ressort de chacun une source d’objectivité qui est importante pour nous aider à choisir et à planifier nos vacances, mais également une source de subjectivité qui va semer le doute sur notre planification.

Il suffit de prendre l’exemple d’une chambre d’hôtel dans une grande ville. Vous souhaitez réserver une chambre dans le centre animé de San Francisco ou de New York. Un hôtel sur le web a une note de 3,5/5. Il est très fréquent de voir sur les sites comme TripAdvisor, des notes de 1/5 accompagnées de remarques relatives au bruit entourant l’hôtel durant la nuit. Certainement des voyageurs qui n’ont pas apprécié leur expérience et n’ont pas trouvé la tranquillité nécessaire pour y passer une bonne nuit. D’autres vont mettre d’excellent commentaires et une note de 5/5 pour le même établissement. Et, dans le guide de voyage, cet établissement ne sera même pas mentionner. À qui se fier?

Personnellement, si je prends un hôtel dans le centre d’une grande ville pour être proche des lieux touristiques et d’animation, je m’attends à ce qu’il y ait du bruit venant de l’extérieur. La remarque concernant le bruit ne retiendra donc pas mon attention. Cet hôtel noté 3,5/5 avec des notes de 1/5 concernant les nuisances sonores vaudra peut-être, pour moi, 4/5. Il en va de même pour les autres critères : proximité avec les attractions, propreté, services… Essayez de trouver l’avis de voyageurs (inconnus) qui vous ressemblent afin d’avoir une idée plus précise de ce qui vous attend.

Avec ce petit exemple, on voit clairement quels sont les avantages mais aussi les limites des sites d’évaluation et d’un guide de voyage qui propose un choix limité et des descriptions très sommaires.

La réflexion peut-être étendue aux restaurants, activités, circuits guidés… et ce peu importe la destination.

Alors doit-on se fier aux avis des autres pour voyager?

Oui! C’est un bon indicateur. Il permet de savoir ce sur quoi porter notre attention, nous partage différents avis selon différents critères. Revenons à notre exemple de l’hôtel au centre-ville. Il faut juste prendre en considération que c’est un quartier animé et donc potentiellement bruyant. Si cela nous pose problème, on passe au suivant. Sinon, on se concentre sur les commentaires qui correspondent à nos critères personnels.

Il faut donc faire attention et il est indispensable de filtrer l’information, en recoupant ses sources.

Essayez aussi de vous demander qui donne son avis ou écrit un commentaire. Est-ce une personne qui fait plutôt des voyages de luxe ou est-ce un « backpacker »? Est-ce qu’il semble sincère dans son avis ou est-ce qu’il semble vouloir régler ses comptes? Ce sont toutes ces petites questions qui vous permettront de faire le tri et de définir si un hôtel, un camping, un musée ou un parc conviendra à vos attentes de voyageurs.

Le guide de voyage a le mérite d’être plus fiable. Au fur et à mesure des pages, nous faisons connaissance avec la personnalité de l’auteur ce qui donne des indices sur les critères qui sont les siens. Par contre, le média « livre » oblige, l’auteur se doit d’être concis et manque peut-être de diversité dans ses suggestions. La part de non-dits crée donc une certaine confusion qu’il est bon de combler avec une autre source d’information. Exemple : l’hôtel qui n’est pas mentionné. Est-ce parce qu’il n’est pas bon et que l’auteur ne voulait pas en dire du mal (dans les guides de voyage on parle peu de ce qui n’est pas bien) ou est-ce simplement parce qu’il fallait faire un choix que celui-ci n’apparaît pas.

Comme nous le disons souvent sur le blog, il y a autant de façons de voyager qu’il y a de voyageurs. Alors informez-vous, documentez-vous pour préparez vos voyages et recoupez vos sources. Les groupes Facebook sont également de bons lieux pour échanger et saisir la personnalité de ceux qui répondent. Mais, SURTOUT, n’oubliez pas de faire ce qui vous plait, de construire VOTRE voyage. Regroupez les avis et surtout, fiez-vous à votre instinct!

Bon voyage!

Vous avez aimé cet article ? Il vous a aidé dans la préparation de votre voyage ? Laissez-nous un commentaire et n’hésitez pas à le partager. Retrouvez-nous également sur Facebook, Instagram et Twitter. Merci de votre visite et bon voyage.

Rendez-vous sur Hellocoton !