Lorsque vous voyagez en Amérique du Nord  depuis l’Europe ou à l’intérieur du Canada ou des États-Unis, il est très fréquent d’avoir une escale à effectuer. Vient alors la question de la réservation des billets et combien de temps d’escale prévoir.

escale voyagePhoto by JESHOOTS.COM

Immigration et bagages, une règle importante à savoir

Il faut savoir qu’en règle générale (il y a des exceptions), pour ce qui est du passage à l’immigration, le contrôle se fera dans lors de votre entrée sur le territoire canadien ou américain et ce , peu importe que ce soit votre destination finale ou pas (donc premier aéroport). Vous aurez donc à passer l’immigration, récupérer vos bagages, les déposer à un comptoir (prévu à cet effet et souvent rapide) et repasser les contrôles de sécurité.

Autant d’étapes qui vous demandent du temps et qui sont susceptibles de vous faire rater votre correspondance.

Combien d’heures prévoir pour son escale?

En temps normal (avec vos documents de voyage en ordre – ESTA pour les États-Unis ou AVE pour le Canada), avec une escale deux heures, vous aurez amplement le temps de passer à travers le processus d’immigration, de récupération des bagages et de prendre le temps nécessaire pour arriver à la porte d’embarquement.  Entre 1h et 2h d’escale, c’est jouable mais vous risquez d’être un peu nerveux surtout si vous avec un peu de files à la douane ou au contrôle de sécurité. En-dessous d’une heure d’escale, ça devient très limite. Pour avoir déjà fait des dizaines d’escales en ayant à passer à travers le processus, il faut savoir qu’en moins d’une heure, les choses peuvent vite se compliquer. Notre recommandation est donc de viser des vols avec une escale autour de 2 heures. Plus, vous aurez de temps, moins vous risquez d’être stressé de manquer votre prochain vol.

Comment bien choisir son vol

Lorsque vous réservez vos billets d’avion, le site du transporteur aérien vous mentionnera le temps d’escale dont vous disposez pour changer d’avion. Si vous achetez vos billets avec le même transporteur, sachez que celui-ci doit vous faire des propositions qui sont réalistes et donc qui vous donnent le temps de prendre une correspondance. Par contre, si vous achetez vos billets avec différentes compagnies, c’est à vous de prévoir le coup et sachez qu’en cas de problème, vous serez souvent livré à vous même.

temps escale

Donc, prenez vos billets avec la même compagnie et vérifiez le temps qu’il vous laisse pour l’escale. Si vous n’avez pas de choix, c’est que celui proposé par la compagnie est réaliste même s’il est indiqué que vous avez juste 1h15 d’escale par exemple.

Que faire en cas de retard ?

Si vous voyagez avec la même compagnie, celle-ci aura l’obligation de vous replacer sur un autre vol (à condition que le retard soit lié au vol et non à d’éventuels problèmes à l’immigration par exemple). Par contre, comme cela nous est déjà arrivé, un retard de 50 minutes peut vous faire manquer votre avion et vous faire passer une nuit sur place. Sachez que tous les vols qui ont un lien avec l’Europe (vers l’Europe ou provenant d’Europe), la législation européenne oblige les compagnies à vous dédommager selon certaines conditions. Cela nous est déjà arrivé (raconté ici) et nous avions obtenu un dédommagement. Si cela vous arrive, nous vous recommandons fortement de passer par une compagnie comme Flightright qui s’occupera de faire toutes les démarches de réclamation à votre place. C’est ce que nous avions fait. En fournissant l’information nécessaire, eux se chargeaient du dossier. Pour le temps que cela demande et l’efficacité de leurs démarches, cela vaut vraiment la peine.

En conclusion, les 3 conseils à suivre

Lorsque vous réservez vos billets pour voyager au Canada ou aux États-Unis, nous vous conseillons :

  1. de voyager avec la même compagnie du début à la fin
  2. de vérifier le temps d’escale afin d’avoir assez de temps pour passer l’immigration, récupérer et déposer vos bagages et passer la sécurité (environ 2 heures pour être relax)
  3. de faire appel à des professionnels en cas de retard afin de recevoir les indemnités prévues par la loi européenne (sachez que le Canada prévoit de mettre en place une loi similaire).

Bon vol!

Rendez-vous sur Hellocoton !