Après de nombreux voyages au Québec, j’ai pu vivre diverses expériences, des visites de villes aux sites les plus touristiques en passant par les expériences les plus folles en plein cœur de la nature québécoise, coupée du monde l’espace de quelques jours ! Dans cet article, je vous raconte ces expériences, en pleine nature, que j’ai vécues aussi bien en hiver qu’en été. Elles sont, pour moi, l’essence même du Québec et du mode de vie local. Prenez un lac, un chalet et vous êtes au Québec ! Bienvenue !

  1. Un hiver au parc national de Mont-Tremblant
  2. Un été dans une auberge au bord d’un lac
  3. Quelques jours, coupés du monde

1. Un hiver au parc national de Mont-Tremblant

Débutons cet article par une expérience hivernale, mais pas la plus extrême de toutes ! Vous découvrirez par la suite que la dernière expérience est probablement celle qui est la plus incroyable, la plus typique.
Pour le moment, parlons du parc national de Mont-Tremblant. Situé à quelques 130 kilomètres de Montréal, c’est un parc accessible relativement facilement où de nombreuses activités peuvent être pratiquées, en été comme en hiver.

Au cours d’un séjour hivernal, nous souhaitions dormir dans un logement insolite et typique. Ce parc national propose ce type d’hébergement. Nous avons donc opté pour un chalet EXP, sur les conseils d’une agence de voyages spécialisée sur le Canada. Après quelques péripéties à notre arrivée (l’accueil était fermé, mais heureusement, les clés se trouvaient à l’intérieur du chalet, en toute confiance), nous sommes instantanément tombés sous le charme de ce lieu : de grandes baies vitrées, une quantité de neige incroyable, un silence absolu, un chalet tout mignon et confortable, … bref un vrai coin de paradis.

Nous avions prévu notre repas pour le dîner et pour le lendemain matin.

Au programme de la soirée ? Allumer le poêle à bois, prendre des centaines de photos, faire réchauffer notre dîner de luxe, lire la documentation sur les parcs de la Sépaq mise à disposition dans le chalet et puis se coucher tôt pour profiter du lever du soleil sur le lac le lendemain matin.
Dans ce chalet, pas de réseau, pas de wifi, pas de télé. Uniquement des plaisirs simples de la vie : barbecue, table de pique-nique (recouverte de neige en hiver), espace convivial, observation de la nature, …

Le lendemain, l’émerveillement fût le même. De jour, c’est une toute autre ambiance, mais toujours aussi magique. Le lac devant notre chalet est une immensité blanche, les arbres sont recouverts d’un épais manteau de neige et le soleil est au rendez-vous. Nous quittons ce lieu à contrecœur, mais avec la certitude de revenir en hiver pour un séjour plus long cette fois !

Mont-Tremblant

2. Une auberge au bord d’un lac

Cela fait plusieurs étés que j’ai la chance de séjourner à l’Auberge Couleurs de France, située entre Montréal et Ottawa. C’est pour moi l’auberge québécoise typique où passer un séjour de quelques jours pour profiter des activités sur place et prendre un peu de temps pour soi : lecture, spa, jacuzzi, baignade, …
Plusieurs raisons me font adorer ce lieu ! Tout d’abord ces chalets en bois ronds sont absolument magnifiques. Ensuite la situation est parfaite au bord du lac, très facilement accessible grâce à un sentier aménagé. Et puis, les nombreuses activités proposées et possibles : canoë, rencontre avec un trappeur, stand-up paddle, ski nautique, promenade dans les bois, ski de fond, raquettes, motoneige, …

J’ai eu la chance de pouvoir pagayer aux côtés d’un castor pendant quelques mètres, rencontrer le trappeur du coin pour comprendre et apprendre son métier, cueillir des champignons qui nous ont été ensuite cuisinés ou encore faire le tour du lac en ski nautique. C’est un endroit ressourçant, calme et agréable. Sans compter les repas sur place qui sont délicieux. Tout est prévu pour ne pas prendre la voiture pendant quelques jours et c’est très confortable.

Auberge Couleurs de France

crédit photo : Auberge Couleurs de France

3. Quelques jours coupés du monde

Pour finir, je souhaite terminer sur une expérience unique, que nous avons pu vivre grâce à des amis québécois. Ils nous ont accueilli dans leur chalet, qu’ils ont construit entièrement eux-mêmes.

Pour vous donner une idée du contexte, nous avions rendez-vous sur le parking d’un supermarché dans une petite ville. Après quelques courses, nous prenons la route derrière eux. Quelques kilomètres sur la route et nous empruntons finalement un chemin, non goudronné, qui traverse des paysages préservés absolument époustouflants ! Ce qui me frappe le plus dans ces régions, ce sont les lacs causés par les castors. Ils construisent des barrages, inondant en amont les espaces forestiers. Il ne reste que quelques troncs de sapins encore debout au milieu de l’eau.

Après un long moment sur ces chemins difficiles, nous arrivons enfin au chalet ! Un lieu très cosy, loin de tout, mais au bord d’un lac (toujours) ! Au programme, pas d’eau courante, pas d’électricité, pas de réseau, … Il va falloir vivre différemment quelques jours et c’est ça que nous sommes venus chercher : une déconnexion de notre quotidien pour profiter pleinement de ces vacances en famille et de l’environnement dans lequel nous sommes.

Pour manger, nous avons embarqué des canoës et sommes allés pêcher sur le lac d’énormes brochets, puis nous avons affronté les moustiques pour ramasser quelques délicieuses chanterelles et le tour était joué. Promenade en bateau, soirée à la bougie, … Voilà ce que sont pour nous de vraies vacances au Québec.

paysage quebec

Après ces quelques expériences personnelles, j’espère que votre envie de découvrir le Québec est encore plus grande ! Les québécois vivent avec la nature, ils la respectent, la connaissent et l’aiment. Des expériences en pleine nature comme celles que je viens de vous raconter, vous pouvez en vivre de très nombreuses et de très différentes quel que soit l’endroit où vous êtes. Soyez à l’écoute de votre environnement et profitez de chaque instant passé dehors ☺

Article invité écrit par Roxanne avec lien promotionnel