Road trip Québec 2020
Étape 1 – Région Estrie
Piopolis / Mont Mégantic

Le premier point de chute de ce road trip du Québec n’est autre que la charmante bourgade de Piopolis. Inconnue jusqu’alors pour nous, ce fut vraiment une belle découverte, autant la ville que le camping. Nous sommes restés 3 jours et malgré un temps plutôt maussade, nous nous sommes bien occupés entre les éclaircies. 

Un peu plus de 350 âmes habitent cette mini ville aux abords du Lac Mégantic. Piopolis a été fondée en 1871 par des zouaves du Pape Pie XI qui leur a offert cette terre pour les remercier. D’ailleurs, elle veut littéralement dire « ville du pape ». Adepte d’histoire, j’étais ravie de me plonger dans celle de Piopolis. D’autant plus qu’elle était mise en avant par de nombreux panneaux d’interprétation un peu partout dans la ville.

Le camping municipal de Piopolis parmi nos préférés des vacances

On ne le savait pas encore mais niveau camping, on commençait très fort. Le camping municipal de Piopolis nous a vraiment conquis. Avec ses 36 emplacements, sa petitesse en fait toute sa convivialité. Je dois vous dire que nous avons eu la chance d’avoir le plus beau terrain. En effet, le numéro 1 avec des voisins d’un seul côté et de l’autre le Lac Mégantic, ne pouvait pas nous faire plus plaisir. 

camping Piopolis

Notre beau camping avec sa plage et cette vue !

Nous étions hyper excités lors de notre arrivée. Il faut dire que c’était notre toute première expérience en camping au Québec. Une fois installés, nous avons pris notre premier repas et surtout notre première tisane du soir. J’avais hâte de faire frémir l’eau dans ma théière vintage chinée pour l’occasion, tsé les petits plaisirs de la vie! Honnêtement, j’étais heureuse de me trouver là avec ma famille, dans notre petite maison roulante. 

Après une nuit plus ou moins bonne, (c’est comme dormir à l’hôtel, ce n’est pas évident le premier soir loin de son lit habituel) je n’avais qu’une hâte, ouvrir la porte et admirer la vue. Le parc de jeux pour enfants, ainsi que la plage n’étaient qu’à quelques pas avec le doux son des vaguelettes qui s’y écrasaient. Le prix pour une nuit avec les 3 services était de 50$ et le wifi était fonctionnel !

JOUR 1 / Quoi faire à Piopolis ?

Ce qui est chouette à Piopolis c’est que tout est accessible à pied. Tout d’abord le dépanneur qui fait aussi de la restauration rapide et des pizzas. Le propriétaire est sympathique, même si il vend du pain maison de la veille au prix fort ! 

auberge soleil levant Piopolis

L’auberge du Soleil Levant est le restaurant unique du coin. Attablés à la grande terrasse couverte en bois, le lac Mégantic et son modeste port vous régale les yeux. Pour ce qui est de vos papilles, vous serez ravis de découvrir un menu bistro qui plaira à tous. Pizzas, burgers mais aussi des poissons, des viandes, bref vraiment un beau choix.
Nous avons testé la pizza Spécial Soleil Levant et, en plus d’être excellente, elle est fort bien garnie.

Après s’être rempli le ventre rien de tel qu’une petite marche jusqu’à la marina pour écouter le cliquetis des mats et relaxer devant le lac-Mégantic.

marina Piopolis

Ouvert l’été, la Halte des Zouaves vous permettra d’en apprendre davantage sur l’histoire de la municipalité. Les artistes locaux exposent également leurs oeuvres et de nombreuses activités sont proposées.

Vous pourrez même entrer dans une maison typique de l’époque. Juste à gauche du bâtiment, le sentier du marais vous promet une superbe vue sur le lac. Sur place, toilettes publiques, tables de pique nique mais aussi jeux pour petits et grands (pétanque) sont à disposition.

Piopolis

La maison des zouaves et le sentir du marais

Juste en face de la Halte des Zouaves prenez la direction des sentiers du Clocher. Vous ne pouvez les manquer avec la « Tour à feu » qui servait jadis de réservoir à eau en cas d’incendie. Une balade vivifiante dans la forêt, avec pour fond sonore le ruisseau Quirion, vous y attend. Plusieurs sentiers sont accessibles, vous n’aurez qu’à consulter le panneau informatif à l’entrée.

Honnêtement pour une si petite ville, il y a beaucoup d’attraits. Pour terminer on trouve également la Maison culturelle Laurie-Gauthier où on y présente des expositions. 

Jour 2 / Parc du Mont-Mégantic

Le temps était maussade, les nuages menaçaient mais nous ne voulions pas manquer de visiter ce parc. Puisque nous avons eu du temps gris pendant 3 jours il faut se résigner et se bouger malgré tout. On ne sait jamais vraiment quand on reviendra dans le coin.

Le parc national du Mont-Mégantic est reconnu par le monde scientifique comme la première Réserve internationale de ciel étoilé. La plupart des visiteurs viennent donc ici pour admirer la Voie lactée et parfaire leurs connaissances à l’ASTROlab, un centre d’interprétation. Comme tout bon parc de la SEPAQ il propose également et surtout différentes randonnées pour tous et chacun.

Geoffrey et moi, nous ne sommes pas de grands randonneurs. Bon, disons plutôt que je ne suis pas une grande sportive et que Geoffrey s’adapte à moi. Par contre, notre petit Justin a une excellente endurance et marche de bons kilomètres sans trop réclamer les bras. On part donc toujours assez confiant pour une randonnée.

pac national mont Mégantic

parc mont Mégantic

Au Parc national du Mont-Mégantic des sentiers idéaux pour les familles sont indiqués. Notre choix s’est arrêté sur celui de la petite ourse avec à la clé un superbe point de vue. Après l’avoir terminé, comme on était motivés, on a décidé d’emprunter un autre sentier qui indiquait un belvédère à 700m. La bonne idée du jour (ironie) !
La randonnée s’est vite corsée avec un dénivelé plus important et un sentier parsemé de roches. Mais quand tu commences un tel périple tu veux quand même aller jusqu’au bout pour ne pas regretter ce que tu viens déjà de monter. C’est avec cet élan de motivation que nous avons finalement atteint le belvédère l’Ascension. Malheureusement la vue s’est très vite bouchée, vraiment dommage. Le dernier kilomètre s’est fait sous la pluie en plus, bref ça avait mieux commencé que ça a fini ! 

mont Mégantic

Petit cadeau de la nature 💜

En rentrant au camping après cette journée grisounette, nous avons eu le droit à un coucher de soleil tout particulier. Le ciel s’était teinté de rose et de mauve, c’était vraiment unique. C’est arrivé une autre fois, vers la fin du séjour, sur la Côte Nord. Mais là, c’était notre premier spectacle tout en lumières…

Piopolis

Piopolis

Jour 3 / Sentier Scotch Cap

Notre dernière nuit à Piopolis sonne la fin de cette première étape. Avant de quitter pour rejoindre le Mont Pinacle, nous avions repéré un sentier sur la route 263, près de Woburn, celui de Scotch Cap. Nous sommes partis du camping en fin de mâtinée avec notre pique nique sous le bras pour nous y rendre.

scotch cap

scotch cap

En moins de 45 minutes nous avons parcouru le petit 1,40 kilomètre qui nous séparait des deux magnifique points de vue. Tout d’abord les Montagnes blanches qui se dressent fièrement et pour l’autre les lacs Mégantic, des Joncs et des Araignées. Un combo parfait que nous avons admiré tout en croquant dans nos sandwichs. Pour une ascension courte et de niveau facile-intermédiaire le panorama en vaut vraiment la peine. Le stationnement est petit mais l’accès est gratuit. 

Fin de la première étape

J’ai noté dans mon carnet de voyage que nous avions un vrai plaisir de ne rien faire. Nous avions arrêté de travailler le vendredi et deux jours plus tard nous étions à Piopolis, loin de la tourmente covidienne de nos emplois (Geoffrey en épicerie et moi en résidence pour aînés). 

Très vite on s’est adapté à ce nouveau rythme de vacances et appris à savourer tout le temps que nous avions. Pas de stress, pas de programme trop chargé, l’objectif était vraiment de ralentir et de se reposer. Je me souviens aussi d’avoir particulièrement apprécié le silence au camping. Ça n’a pas toujours été le cas mais à Piopolis, nous avions le bruit des petites vagues de la plage juste à côté et c’était pas mal tout. Du vrai repos, de vraies vacances entre nature, calme et détente.