Cela fait des lustres que je n’ai plus écrit sur ce blogue (désolée pour l’écriture un peu rouillée ^^) . En effet, dernièrement, ce sont surtout Charlène et Nicolas qui s’attèlent à créer du nouveau contenu pour ce dernier tandis que j’interviens uniquement pour “réparer le blogue” au besoin.

Mais, notre dernière escapade en Charlevoix m’a redonné de l’inspiration. Nous sommes allés quelques jours à l’hôtel Fairmont Manoir Richelieu situé à la Malbaie et en fait, c’est à la fois le lieu et la chaîne hôtelière Fairmont qui m’ont donné l’envie d’écrire un billet.

En effet, j’ai une sorte de fascination pour les Fairmont et, depuis que je vis au Canada, j’ai eu l’occasion d’en tester quelques uns que ce soit dans le cadre de mon travail ou pour le loisir : le Reine Élizabeth de Montréal, le Fairmont Montebello, le Fairmont Calgary, celui du Lac Louise (pour le thé) , le château Laurier d’Ottawa et le plus célèbre d’entre tous : le château Frontenac de Québec (j’y ai déjà brunché, soupé  et pris le thé mais jamais passé la nuit puisque j’habite à Québec). D’ailleurs, depuis un moment, un projet de voyage sur la thématique Fairmont germe dans mon esprit, j’en parlerais, sans doute, prochainement ici même. 

Bref, revenons à notre séjour 😉 

Fairmont Le Manoir Richelieu : l’hôtel se trouve en Charlevoix, plus exactement à La Malbaie après Baie Saint-Paul et avant Tadoussac sur sur les hauteurs de la falaise de Pointe-au pic.

Fairmont Manoir Richelieu

Nous sommes donc partis mardi soir de Québec, après ma journée de travail pour arriver en soirée à destination (comptez un peu moins de 2h pour faire le trajet).

Une fois sur place, nous avons été accueillis par Hugo qui s’occupe des relations de presse du Manoir. Nous venions de notre propre initiative et non dans le cadre d’un voyage de presse mais j’avais tout de même pris la peine de communiquer avec l’hôtel car je souhaitais faire quelques photos et vidéos avec mon drône. 

Chambre Fairmont Richelieu

Nous avons eu une belle grande chambre avec vue sur le fleuve, un espace salon et un petit lit pour Jules. Le premier soir, nous avons décidé de manger dans la chambre comme il était déjà tard. De plus, en cette période post-covid, les restaurants fonctionnaient un peu au ralenti.

Chambre Richelieu vue fleuve

Le lendemain, nous prenons notre déjeuner dans la chambre et décidons ensuite de nous promener un peu dans le parc de l’hôtel avant qu’il ne commence à pleuvoir abondamment. 

Après avoir rendu visite à des amis à Baie Saint-Paul (Allô Laurence et Luc), nous revenons à l’hôtel et décidons de manger encore à la chambre afin de garder le rythme de Jules (et pour l’anecdote nous sommes tombés endormis à 21h15) 

Le jeudi la météo semble plus clémente, nous décidons d’aller déjeuner au restaurant pour aller ensuite nous promener aux alentours de l’hôtel et notament vers le quai de Pointe-au-Pic (Jules adore dormir dans sa poussette).

La Malbaie

En début d’après-midi, après une autre balade (sentier des planètes) et la sieste de Jules, nous allons tester la (ou devrais-je dire les) fameuse piscine. Je dis fameuse car il s’agit d’une piscine chauffée à 32 degrés (et plus encore l’hiver) on a donc presque l’impression d’être dans un bain. Une belle occasion pour Jules de goûter aux plaisirs de l’eau et de la nage.

Piscine 32 degrés

Le soir, nous sommes allés manger au Saint-Laurent. Comme expliqué précédemment, comme nous sommes en post-covid, l’expérience culinaire n’est pas tout à fait la même qu’habituellement. Cependant, la vue magnifique est toujours là et, malgré la carte réduite, je mange un délicieux Risotto champignons truffes (l’un des meilleurs risotto que j’ai mangé en fait) et Nicolas se régale avec des papardelles au boeuf braisé.

Risotto champignon et truffes

Le lendemain matin, nous profitons encore de l’hôtel et du déjeuner avant d’aller jouer un peu avec le drône. Il ensuite temps de préparer nos affaires et de retourner vers Québec avec quelques arrêts en chemin. 

Drone DJI

J’ai vraiment adoré mon séjour au Manoir Richelieu. Évidemment, les conditions n’étaient pas des plus optimales comme expliqué. L’hôtel venait de rouvrir, tout était encore en rodage et l’ensemble des services n’étaient pas disponibles.  Cependant, ces mêmes conditions ont fait en sorte que l’hôtel était loin d’être plein et il était très plaisant de partager l’hôtel avec un nombre limité d’autres personnes. 

Parc Manoir Richelieu

Par ailleurs, j’ai envie d’y retourner en hiver pour tester les piscines par -30 et profiter de certaines commodités et services qui n’étaient pas disponibles comme le salon de thé (d’ailleurs en parlant de thé, j’ai reçu un délicieux thé LOT 35 !).

En temps normal, nous aurions sûrement profité davantage de la région de Charlevoix (nous sommes des habitués du coin, je vous recommande ce billet, celui-ci ou encore celui-ci si vous souhaitez en apprendre plus sur ce que vous pouvez y faire). Mais cette fois-ci, nous avons surtout profité de l’hôtel, ses différents salons, l’incroyable terrasse avec vue sur le Saint-Laurent, la piscine etc. Et encore nous n’avons pas profité de tout puisqu’il y avait des terrains de tennis, de basket, mini-golf (et que dire du terrain de golf !). Le séjour a duré 3 jours, mais il aurait pu durer 5 voire 7 jours sans problème. Il s’agit aussi assurément d’un hôtel où il fait bon venir en famille.

Histoire Manoir Richelieu

Le petit bout d’histoire pour terminer :

Mon “amour” des Fairmont vient, en grande partie, de leur côté historique (du moins ceux au Canada). Le manoir Richelieu ne déroge pas à la règle. Déjà parce que, comme son nom le laisse deviner, c’est un hommage au Cardinal Richelieu.

L’hôtel a ouvert pour la première fois en 1899 sous l’impulsion de la compagnie Richelieu et Ontario Navigation Company afin d’acceuillir les voyageurs de la Croisière du Saguenay.

Il est ravagé par un incendie en 1928 et rebatit par la compagnie Canada Steamship Lines (nouveau nom de la cie) mais en béton cette fois. Moins d’un an plus tard, l’hôtel réouvre ses portes. Il acceuille les voyageurs de croisières jusqu’en 1965, année durant laquelle la Canada Steamship Lines décide d’arrêter les croisières et de revendre l’hôtel. Le Manoir Richelieu change plusieurs fois de propriétaires pour être racheté par les hôtels Fairmont.

Et évidemment, fait assez marquant, en 2018, le Manoir Richelieu a acceuilli le sommet du G7.  

À très bientôt