Vous connaissez mon attachement tout particulier pour le Cape Ann. Cette région au nord-est du Massachusetts regorge de petits trésors marins. Lors de notre dernière escapade avec nos amis bordelais, nous nous sommes arrêtés dans la ville de Salem. 

Cette ville vous fait peut être penser au petit chat de Sabrina la sorcière ? Et bien disons que Salem et les histoires de sorcières ne font qu’un. Notre curiosité nous a amenée en ces lieux et je vous raconte tout ça ici!

Visiter Salem, comment s’y rendre ?

La ville des sorcières se situe à environ 35 minutes en voiture au nord de Boston. Salem fait également partie des 14 municipalités que l’on peut découvrir en suivant la Essex Coastal Scenic Byway. 

Y aller ou pas ? Salem est une excursion à envisager si vous séjournez dans le Massachusetts. Choisissez la si vous êtes curieux de son histoire, vous serez rassasié une fois rendu. Si vous préférez opter pour les plus jolies villes côtières, alors ce n’est peut être pas la meilleure option, préférez lui Rockport par exemple.

Combien de temps ? À moins de vouloir mettre les pieds dans son célèbre musée Peabody (un des plus anciens musées des USA qui date de 1799) ou encore ceux consacrés aux sorcières (Salem Witch Museum ou encore Witch Dungeon Museum), une demi-journée sera amplement suffisant pour en faire le tour. Sinon, prévoyez la journée en effet!

L’histoire de Salem

Salem est fort connue pour son affaire des sorcières. Bien souvent on se limite à cela, le tout édulcoré avec le temps par les films, les séries et les livres. Cela dit, il y a une vraie histoire derrière tout ce sensationnel. 

Visiter Salem Massachusetts

1692, la petite Abigail et sa soeur, filles de pasteur se font narrer des histoires de peur par leur domestique. Les demoiselles auront par la suite des comportements étranges, on en conclut qu’elles sont possédées! Plusieurs jeunes femmes, avec le même symptôme, commencent à dénoncer les soi-disant sorcières. Un procès exceptionnel s’ouvre, vite bâclé, on opte pour la pendaison de 18 personnes que l’on accuse de sorcellerie. En tout c’est environ 30 individus qui trouveront la mort dans cette grande folie collective, un pan bien sombre de l’histoire de Salem.

Le gouverneur finit par mettre un terme à cette hystérie à la fin de l’année. Les chercheurs ont plusieurs suppositions pour expliquer les comportements hystériques des jeunes femmes (champignon sur des céréales, maladie de Huttington,..) mais aussi la déferlante d’accusations (tension et rivalité sociale, paranoïa puritaine,…). Toujours est-il que, depuis, la ville a su exploiter au maximum cette période funeste pour attirer les touristes.

Les incontournables

La Witch House

J’avais vu de nombreuses photos de la Witch House et j’avoue avoir été bien surprise de la retrouver en pleine ville avec les poteaux électriques et au bord de la route. Je pensais vraiment que c’était plus boisé et reculé, mais bref. Donc voilà, on a vu la Witch House. Il est possible de la visiter pour en apprendre plus sur les lieux. Cette maison était celle d’un des juges lors du procès des sorcières. Elle est la seule demeure encore debout en lien avec l’affaire de 1692.

Witch House Salem

witch house Salem

Adresse : 310 Essex St, Salem

Salem Maritime National Historic Site

Autre attrait, vous pouvez admirer la réplique du Friendship of Salem, un trois-mâts de la Compagnie des Indes. Après 12 tours du monde à son actif il est vendu en pièces détachées. Aujourd’hui vous pouvez visiter le bateau qui est géré par le Parc National des USA, ce sont donc des rangers qui veillent sur la bête.

Friendship of Salem

Salem Harbor

Il est très agréable de flâner à Salem Harbor, vous pouvez même marcher jusqu’au phare Derby Wharf et profiter de la belle vue.

Salem Harbor

On aperçoit le phare au bout du chemin…

custom house Salem

Ensuite, retournez sur Derby street afin de contempler les plus vieilles demeures de la ville, vous ne pourrez pas manquer la Custom House.

Salem Heritage Trail

Enfin, comme à Boston, il y a une ligne rouge faite de pavés qui vous permet de découvrir les attraits principaux de la ville. On l’a suivie un temps pour s’en écarter quand ça nous tentait. Chestnut street est la rue la plus animée, de nombreuses boutiques, cafés et autres restaurants vous ouvrent les portes. On garde le thème des sorcières que ce soit dans la rue, dans les vitrines ou les noms des boutiques. 

visiter Salem sorcières

visiter Salem witch

salem city

Visit Salem

Le plus vieux cimetière de Salem

Old Burying Point le cimetière le plus ancien de Salem est somme toute assez agréable à visiter. Le gazon vert est parsemé de pierres tombales dont certaines datent des années 1600. Nous ne nous sommes pas attardés mais c’était tout de même, à la fois fascinant et dérangeant de déambuler au travers des morts. Juste à côté se trouve le mémorial des sorcières, le lieu est sobre. Les bancs de pierre accueille le nom des accusées de 1692, quelques roses ici et là réchauffent un peu le lieu. L’ambiance reste pesante et c’est ici même que l’on ressent le plus ce pan tragique de l’histoire de Salem.

cimetière Salem

salem memorial

Visiter Salem et son mémorial des sorcières, un incontournable pour mieux comprendre l’histoire

Halloween à Salem

Évidemment c’est the place to be si, d’une, vous adorez cette fête très populaire aux États-Unis et de deux, si vous voulez la vivre de la façon la plus immersive qu’il soit. Les habitants ne lésinent pas sur la citrouille et les déguisements pour souligner Halloween. Afin de bien planifier votre séjour, allez sur le site de la ville. Halloween est une période de l’année très prisée!

Franchement, ce fut très agréable de faire la rencontre de Salem, une ville pour laquelle je n’attendais rien et qui, finalement, m’a bien plue. Malgré l’omniprésence des sorcières, il est possible de voir au delà et d’apprécier son port, ses vieilles demeures et ses rues pavées remplies de commerces. Ce n’est pas mon escale préférée de la Essex Coastal Scenic Byway, mais, tout de même, je suis contente de l’avoir vue. 

➤ Planifiez votre visite en achetant le Guide Ulysse sur la Nouvelle-Angleterre **