On vous a déjà parlé de nos problèmes réguliers avec les retards de nos vol. Malgré cela, on s’estime chanceux car ça finit toujours avec une belle expérience. Lors de notre dernier voyage pour le Chili, à cause d’un retard au départ de Montréal, nous avons passé une journée à Atlanta. Mais, surprise, nous avons aussi eu la chance d’être surclassé en première classe, avec Delta One.

Une place en première classe! On n’y croit pas vraiment.

Le soir de notre retard, on se rend au comptoir Delta pour qu’ils puissent nous remettre sur un prochain vol. N’ayant qu’un vol par jour pour le Chili, nous n’avions pas vraiment le choix : prendre le même avion le jour suivant. Arrivé à l’hôtel, on regarde les places assignées 9B et 9C. Tient, sur ce type d’avion, être au 9ième rang, c’est être bien proche de l’entrée. Peut-être est-on en arrière de la première classe. Mais à 1h00 du matin, c’est le genre de détails sur lequel on ne s’attarde pas trop et on se couche.

Le lendemain soir, lorsqu’on se rend pour le check-in, on nous remet nos billets. Les places 9B et C sont confirmées avec la mention « Class : Delta One ». L’excitation monte. On va faire un vol de presque 10 heures en première classe! WOW (méga excitation)!!! On va tester ça et en profiter car ça n’arrivera pas souvent.

Notre expérience en première classe avec Delta One

À l’ouverture des portes, le personnel naviguant invite les passager « Delta One » à embarquer. Vous savez, ceux qui embarquent avant tout le monde, ceux qu’on dévisage dans leur grand siège en se demandant : « qu’est-ce que font ces gens dans la vie pour se payer des billets d’avion à plusieurs milliers de dollars ?»

Bien qu’on ait un petit sentiment d’être des imposteurs, pour une fois, ces gens là, ben c’était nous.

Sur le siège nous attend une petite boite contenant tout un kit de survie en avion : brosse à dent, dentifrice, peigne, masque pour les yeux, crème pour le visage, baume à lèvres, lingettes, chaussettes de rechange… Aussi, un casque d’écoute de qualité supérieure est mis à notre disposition.

apero premiere classe

Le personnel se présente à nous en nous appelant par notre nom et nous propose une boisson avant le décollage. On nous remet également le menu avec un choix à faire pour le plat principal entre : porc et boeuf à la « albondigas » avec champignons, purée de pommes de terre fumées et pommes braisées au safran et cidre, poitrine de poulet rôtie et laquée servie avec un risotto à la truffle noire et des légumes d’hiver, un saumon à la chilienne avec quinoa ou des pennes au pesto. Miam!!! Je prends le saumon.

Une fois notre commande effectuée, nous attendons le décollage en regardant tous les petits accessoires reçus et testant les différents boutons du siège dont l’option massage du dos. Hé oui, il faut bien un peu de confort!

Une fois en l’air, le service commence et on va bien manger, c’est le moins que l’on puisse dire. On nous installe une petite nappe sur notre tablette et le service commence avec un apéritif accompagné d’un bol de noix de pékans, cajous, amandes, pistaches et raisins secs.

entree delta one

S’en suit l’entrée avec une brochette de boeuf marinée et assaisonnée, servie froide, accompagné d’une salade au fromage et à l’orange ainsi que d’une mini baguette bretzel. Une soupe aux champignons nous est également servie. À ce stade, on a déjà bien mangé mais le plat principal arrive. Un énorme morceau de saumon magnifiquement assaisonné. Un vrai délice à déguster, on aurait pas eu mieux dans un restaurant. On enchaîne alors avec un petit assortiment de fromages, un yaourt ainsi qu’un désert (une crème glacée au caramel). Juste pour le repas, on est heureux d’être avec Delta One.

repas delta one

Le décollage étant à 22h00, le temps passe et il est temps d’essayer de dormir. Essayer car je ne dors presque pas en avion. Je mesure 1m89 et niveau place c’est assez restreint habituellement. Une fois dans une position pas trop inconfortable, la personne devant bouge son siège, l’abaisse, mon espace vital se réduit et la nuit devient longue. Mais avec Delta One, j’ai trouvé le sommeil assez vite. En effet, les sièges sont conçus pour s’allonger complètement, vos pieds se retrouvant en-dessous de la tablette de votre voisin de devant sans que cela ne le dérange.

dormir 1 classe

Aleks qui dort de tout son long, elle est plus petite que moi mais j’étais tout aussi confortablement installé.

Avec mon mètre 89, me voilà donc complètement allongé, dans un avion. Certes ce n’est pas un lit mais j’ai très bien dormi. À 8h00, lorsque l’hôtesse nous réveille pour le petit déjeuner, la nuit a été reposante, j’ai dormi comme jamais en avion et je me sens d’attaque pour la journée de découverte qui nous attend à Santiago.

Le petit déjeuner est copieux : omelette au fromage, pomme de terres, tomates séchées et asperges. Le tout est accompagné d’un croissant, d’un petit pot de confiture, un verre de jus d’orange et un petit bol de fruits frais. Honnêtement, on n’aurait pas pu espérer mieux pour commencer notre journée et notre voyage au Chili.

dejeuner delta one

Ce n’est pas la première fois que nous voyageons avec Delta et nous avons toujours eu un excellent service, équivalent à ce qu’on pourrait retrouver avec Air France par exemple. C’est une excellente compagnie et bien que nous ayons eu du retard, cela n’enlève à la qualité du service qui est donné à bord de l’avion.

Après cette expérience, le retour en classe économique nous a semblé moins confortable mais agréable tout de même, le service étant excellent, même en classe économique.

Est-ce qu’on y retournera?

Le plus appréciable de cette expérience a été le fait de pouvoir vraiment dormir et d’arriver après 10 heures d’avion bien reposé à destination. On comprend dès lors l’avantage qu’ont les hommes et femmes affaires qui voyagent beaucoup et pour qui ce repos devient essentiel dans leur agenda bien rempli.

Pour autant, le jour où l’on se payera un billet en première classe n’est pas venu. Oui le confort est appréciable mais la différence de prix est tel qu’il faut vraiment ne pas quoi savoir faire de son argent ou que le confort et l’espace deviennent indispensable au voyageur (exemple pour une personne ayant des problèmes de santé particulier ou quelqu’un qui fait 10 heures d’avion pour assister à une réunion et repart après). En tous cas on remercie Delta pour cette chance que nous avons eu!

J’espère qu’un jour, vous aurez aussi l’occasion de tester la première classe sur un long vol avec une compagnie de qualité. Et si vous nous enviez en lisant ces quelques lignes, vous avez raison, c’est extrêmement confortable la première classe. Mais un jour, ça sera peut-être à vous que la chance sourira!

Bon vol!

Avez-vous déjà voyagé en première classe ou aimeriez-vous essayer cela une fois dans votre vie ? Racontez-nous votre anecdote ? Laissez-nous un commentaire, c’est toujours agréable de vous lire et de partager avec vous.
Retrouvez-nous également sur Facebook, Instagram et Twitter. Merci de votre visite et bon voyage.

Rendez-vous sur Hellocoton !